FAQ Arnaques aux cryptomonnaies | Trop Beau Pour Être Vrai

FAQ Arnaques aux cryptomonnaies

FAQ Arnaques aux cryptomonnaies

Vous avez déjà entendu parler du Bitcoin ? C’est un exemple de cryptomonnaie. C’est une sorte de monnaie numérique et entièrement virtuelle qui se présente sous la forme de codes cryptographiques (cryptés). Ces codes changent au fil des transactions effectuées avec cette monnaie. Vous pouvez stocker des cryptomonnaies dans un portefeuille virtuel ou offline, sur votre ordinateur ou sur un disque dur externe. Les cryptomonnaies ont une valeur virtuelle (un cours) qui fluctue énormément.

  • Les cryptomonnaies sont utilisées dans un premier temps comme moyen de paiement ou d’échange, mais elles font très vite l’objet de spéculations. D’où d’importantes fluctuations de cours. Le cours d’une monnaie virtuelle peut très vite grimper mais aussi chuter de manière spectaculaire. De ce fait, la valeur de vos cryptomonnaies est très imprévisible.
  • Les cryptomonnaies ne sont actuellement pas reconnues par les autorités. Elles ne font l’objet d’aucun contrôle, ni d’aucune surveillance. Vous ne pouvez pas les utiliser partout pour payer. Personne n’est obligé d’accepter un paiement en argent virtuel.
  • Les cryptomonnaies ne sont négociées que sur internet. L’environnement dans lequel les transactions ont lieu comporte certains risques : la plateforme ou votre portefeuille virtuel peut être piraté, et vous pouvez tout perdre. Vos cryptomonnaies peuvent également être volées si des virus, des chevaux de Troie ou des logiciels malveillants infectent votre ordinateur.
  • N’importe qui peut créer une cryptomonnaie. Ce faisant, tout le monde n’a pas de bonnes intentions, hélas ! Le risque est donc bien réel que certains agissent à des fins d’escroquerie ou pour couvrir un trafic de drogue, des activités terroristes ou d’autres activités criminelles. Soyez donc sur vos gardes lorsque vous décidez d’investir dans des cryptomonnaies.
  • Les cryptomonnaies sont anonymes.

Il existe de nombreuses formes d’arnaques aux cryptomonnaies. Nous en dressons ici une liste des plus courantes, mais les escrocs en inventent tous les jours de nouvelles. Soyez donc sur vos gardes !

 

  • Les plateformes d’investissement dans les cryptomonnaies : plusieurs plateformes d’investissement dans les cryptomonnaies ont vu le jour ces derniers mois sur internet. Derrière ces plateformes, se cachent souvent des escrocs. Ils opèrent toujours de la même manière : ils essaient de vous convaincre d’investir sur leur plateforme de trading en vous annonçant desrendements incroyables. Et vous ne devez pas avoir d’expérience dans les placements : ils sont là pour encadrer les débutants comme les investisseurs expérimentés. C’est ouvert à tout le monde ! Vous pouvez faire vos transactions en un clin d’œil et en toute confiance…Jusqu’au moment où vous voudrez encaisser vos gains. Là, vous ne pourrez pas récupérer votre argent ni votre soi-disant " bénéfice " et vous n’entendrez plus jamais  parler de la plateforme sur laquelle vous avez placé votre argent.
  • Les paiements en ligne avec des cryptomonnaies : vous souhaitez acheter quelque chose via un site de petites annonces ou un web shop. L’annonceur vous demande de payer avec des cryptomonnaies. Il vous propose d’ailleurs un lien à cet effet. L’objet acheté ne vous est jamais livré et vous ne parvenez plus à joindre la personne de cette entreprise. Et ainsi, vous avez perdu votre argent. Sachez qu’avec des cryptomonnaies, vous n’avez jamais la possibilité de récupérer votre argent. Par contre, pour vos achats effectués par carte de crédit, carte bancaire ou par PayPal, vous êtes assuré contre certains risques dont entre autres, la non-livraison.
  • Les paris sportifs effectués avec des cryptomonnaies : vous êtes invité à parier sur une rencontre sportive. Vous versez l’argent et vous voyez apparaître votre rendement sur votre compte virtuel... mais vous ne parvenez ensuite jamais à encaisser vos gains. Et impossible de joindre votre interlocuteur. Quelques mois plus tard, vous vous apercevez même que le site web ou la plateforme sur laquelle vous avez investi votre argent n’est temporairement plus disponible et/ou qu’un  autre le remplace. En réalité, les gestionnaires de cette plateforme se sont envolés avec votre argent.
  • La fraude de type wallet : vous pouvez la comparer à de fausses factures. Vous versez de l’argent sur un site, mais en fait, vous êtes redirigé sans le savoir vers une autre adresse, et votre argent disparaît. Parfois, il n’y a qu’une seule petite différence au niveau de la manière dont le lien vers le wallet est retranscrit. Vous pouvez aussi être confronté à un faux wallet, faux car inexistant.

Le cours d’une monnaie virtuelle peut très vite grimper mais aussi chuter de manière spectaculaire. Les escrocs en profitent pour opérer de manière abusive avec les cryptomonnaies parce que les consommateurs ne peuvent pas aisément en contrôler eux-mêmes les cours.

 

  • Une fois que vous avez investi dans des cryptomonnaies et effectué un versement, il ne vous est plus possible de le récupérer. Si votre mise se trouve dans un portefeuille virtuel, vous devez demander l’accord du gestionnaire pour être remboursé. Il n’est pas certain que vous le soyez effectivement. Tant que l’argent ne se trouve pas à nouveau sur votre compte bancaire, vous n’avez rien gagné.
  • Il arrive que des escrocs vous promettent que vos cryptomonnaies vont doubler de valeur.  Ils appellent cela le  "flipping scam". Ne vous laissez pas séduire par des promesses en l’air. Si c’est trop beau pour être vrai, c’est que ça ne l’est pas.
  • L’environnement internet dans lequel les transactions ont lieu comporte des risques : la plateforme ou votre portefeuille virtuel peuvent être piratés et vous pouvez ainsi tout perdre. Vos cryptomonnaies peuvent également être volées si des virus, des chevaux de Troie ou des logiciels malveillants infectent votre ordinateur. Et même en choisissant une plateforme plus grande ou plus connue pour investir, vous pouvez y rencontrer des problèmes. Elles aussi sont exposées aux virus et aux attaques informatiques. Qui plus est, sur ce type de site il est souvent très difficile d’atteindre le service clients et souvent devez-vous attendre longtemps avant d’obtenir une réponse.
  • Vu que n’importe qui peut créer une cryptomonnaie, il existe bel et bien un risque que quelqu’un le fasse à des fins d’escroquerie ou pour couvrir un trafic de drogue, des activités terroristes ou d’autres activités criminelles. Sachez donc qu’il est possible que vous souteniez ce type d’activités lorsque vous investissez dans des cryptomonnaies.

Cherchez à savoir à qui vous avez affaire. Vous trouverez sur ce site ou sur www.fsma.be une liste de plateformes reconnues comme frauduleuses. Commencez donc par contrôler que la vôtre n’y figure pas. Les escrocs agissent vite : avant que vous ne vous en rendiez compte, ils peuvent créer une nouvelle plateforme qui, forcément, n’a pas encore été détectée comme frauduleuse. Quoi qu’il en soit, ne fournissez jamais à des inconnus des documents officiels (extraits de banque par exemple), vos données de carte bancaire ou de crédit, ni de copie de votre carte d’identité.

  • Essayez d’entrer en contact avec la plateforme et demandez des explications.
  • Vous avez effectivement perdu votre argent ? Déposez immédiatement plainte à la police locale et signalez l’escroquerie sur pointdecontact.belgique.be (option "cryptomonnaies"). Vous recevrez immédiatement l’information concernant les démarches à entreprendre et qui peut vous aider. Votre signalement sera également automatiquement transféré à la police fédérale et à la FSMA afin qu’ils puissent mener enquête sur cette arnaque.
  • Vous venez de faire un versement sur un compte inconnu ou à un inconnu ? Signalez-le le plus rapidement possible à votre banque. Si vous le faites suffisamment vite, votre banque pourra peut-être encore bloquer la transaction. Evidemment, ce n’est pas toujours le cas.

Si vous découvrez que vous êtes victime d’une arnaque et si votre argent a déjà été prélevé de votre compte bancaire, vous ne pourrez malheureusement plus le récupérer.

 

  • Déposez immédiatement plainte à la police locale. 
  • Contactez également le plus rapidement possible votre banque ainsi que les autres banques concernées.
  • Signalez l’escroquerie sur pointdecontact.belgique.be (option "cryptomonnaies"). Vous recevrez immédiatement l’information concernant les démarches à entreprendre et qui peut vous aider. Votre signalement sera également automatiquement transféré à la police fédérale et à la FSMA afin qu’ils puissent mener enquête sur cette arnaque.
  • Faites attention : il est possible que les escrocs vous recontactent pour essayer de vous soutirer encore de l’argent, par exemple en vous proposant les services d’un (faux) avocat.

Un appareil de minage ne vous protège pas contre les arnaques, les virus, les chevaux de Troie ni contre les logiciels malveillants utilisés par les escrocs pour voler des cryptomonnaies.

En outre, ces appareils sont relativement chers : pour un appareil bon marché, il faut déjà compter 3.000 euros, et un appareil soi-disant plus performant peut coûter jusqu’à 9.000 euros. Sans oublier qu’il faut le remplacer régulièrement parce qu’un appareil d’aujourd’hui ne pourra pas décrypter les codes de l’année prochaine.

Un appareil externe est moins exposé aux piratages, virus et logiciels malveillants, mais vous pouvez quand même vous faire arnaquer. Certains appareils se connectent effectivement de temps en temps à l’internet. Le risque de piratage augmente alors à ce moment-là.

Dans les journaux, il nous arrive de lire que des gens se sont enrichis rapidement en investissant dans des monnaies virtuelles. Ce ne sont là que quelques rares chanceux. Si l’on vous propose d’investir dans des cryptomonnaies et que ce qu’on vous propose semble trop beau pour être vrai, c’est que ça ne l’est pas. Il est clair que tout le monde a envie de faire prospérer son patrimoine, mais il vaut mieux le faire progressivement plutôt que rechercher des rendements irréalistes.

N’investissez jamais dans quelque chose que nous ne connaissez pas. Et cherchez toujours à savoir à qui vous avez affaire.

La plupart des cryptomonnaies reposent sur cette technologie. Vos données sont recueillies et sauvegardées dans des bases de données, mais si le processus n’est pas sécurisé, vous risquez d’être contaminé par un virus ou que votre compte soit piraté. Par ailleurs, aucune plateforme de trading ne peut vous garantir la même sécurité que celle que vous trouvez par exemple sur les plateformes bancaires en ligne. Vous risquez donc non seulement qu’on vous vole vos données mais également vos cryptomonnaies. Le risque d’arnaque est encore plus grand dans le cas de cryptomonnaies qui n’utilisent pas la technologie de la blockchain.

Il existe des magasins et des entreprises qui acceptent les paiements en cryptomonnaies, y compris en ligne. Les monnaies virtuelles ne sont généralement pas intéressantes comme moyen de paiement pour les petites transactions parce que souvent, des frais de transaction élevés y sont associés. Pour bon nombre de personnes, les cryptomonnaies sont plus un objet de spéculation qu’un moyen de paiement.

Si un commerçant accepte les cryptomonnaies, vous pouvez les utiliser pour effectuer un paiement. Mais contrôlez bien au préalable que le commerçant ou le site web sur lequel vous faites vos achats sont dignes de confiance.

Si un site web vous propose de payer en cryptomonnaies, assurez-vous qu’il soit fiable. Il arrive souvent que des personnes effectuent un achat sur un site web douteux ou un site de petites annonces et qu’elles ne reçoivent rien ensuite. Et lorsqu’elles essaient par la suite de contacter le vendeur, il n’y a plus personne.

C’est possible mais vous n'y êtes absolument pas obligé.

Les cryptomonnaies n’ont aucune valeur légale. De plus, leur cours est très volatile : vous ne savez jamais à l’avance à quel taux vous allez pouvoir les échanger contre des euros. Aussi, vous n’avez aucune garantie de pouvoir les échanger plus tard pour leur valeur initiale.